COMMUNIQUE DE PRESSE

taser11

Le groupe « Changer d’ère » s'est opposé dès le début à l'idée d'équiper, en pistolets à impulsions électriques  Taser, la Police Municipale de Nice.

Aussi, je ne peux que me réjouir de la décision du Conseil d'Etat de limiter son utilisation à la Police Nationale et à la gendarmerie. Cette décision ne nous surprend pas, comme elle ne doit pas non plus surprendre le maire de Nice.

Ce que je dénonce aujourd'hui, c'est l'opération de communication qui a été montée autour du Taser, le maire allant jusqu'à se faire tester lui-même (à petite dose), avenue de Verdun.

Le groupe "Changer d'ère" demande que les 1,5 millions d'euros qui seront économisés soient affectés à la création des postes de policiers municipaux promis, et à des bureaux de Police Municipale de proximité.

C'est cela que les niçois demandent, une Police Municipale qui protège les honnêtes gens et dissuade les délinquants. Pas des Taser !