mepris

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le choix d’organiser l’élection cantonale partielle du 12ème canton de Nice les 3 et 10 mai prochains en dit long sur la conception de la démocratie de l’Etat UMP.

En effet, alors que le Préfet dispose d’un délai de trois mois pour organiser cette élection et que les élections européennes vont se dérouler le 7 juin, la Préfecture choisit de convoquer les électeurs du 12ème canton dans 3 semaines, les privant ainsi d’une véritable campagne électorale et les contraignant ainsi à se rendre aux urnes 3 fois en un mois !

Il s’agit d’une manœuvre électorale destinée à démobiliser les électeurs alors que la politique du gouvernement et la hausse des impôts locaux de l’UMP Christian ESTROSI aggravent les conséquences de la crise.